Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/10/2007

De la société et de la conversation 2

Si l'on faisait une sérieuse attention à tout ce qui se dit de froid, de vain et de puéril dans les entretiens ordinaires, l'on aurait honte de parler ou d'écouter, et l'on se condamnerait peut-être à un silence perpétuel, qui serait une chose pire dans le commerce que les discours inutiles. Il faut donc s'accomoder à tous les esprits, permettre comme un mal nécessaire le récit de fausses nouvelles, les vagues réflexions sur le gouvernement présent, ou sur l'intérêt des princes, le débit des beaux sentiments, et qui reviennent toujours les mêmes.

in "Les caractères ou les mœurs de ce siècle", La Bruyère, 1688-1696

Les commentaires sont fermés.