Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/01/2014

Bonne Année fantasmée

bonne,année,nouvel,an,2014,new,year,happy,millionaire,© frédéric rolland

28/05/2013

Au delà des clichés

photo,expo,vincen,beeckman,galerie,cerami

Quand on va à Charleroi, il faut avoir envie de rencontres. C'est là que Jacques Cerami tient une galerie d'art contemporain. Vincen Beeckman y expose.

L'oeuvre de Vincen Beeckman ne se laisse pas posséder au premier regard. Il faut savoir  l'approcher lentement, l'observer, passer du temps là, s'assoir à ne rien faire, détourner le regard vers l'extérieur, y revenir, et se laisser porter par l'ambiance : son oeuvre est une oeuvre exigeante, une oeuvre qu'il faut apprivoiser. Lorsque Vincen Beeckman part en voyage, c'est avec une adresse en poche pour principal bagage. Un contact, un lieu où dormir, et l'aventure commence. Une rencontre se fait, des pistes s'ouvrent, ouvrant à de nouvelles rencontres et à de nouvelles pistes. Il circule de proche en proche et arrête son regard sur ce qui l'entoure. Ses photographies sont des cailloux laissés sur le chemin. Elles donnent à voir et magnifient une humanité simple, entre fierté et chute, entre transe et souffrance, laissant parfois filtrer un brin d'affectueuse ironie. Elles témoignent d'une déambulation au fil des rencontres, et c'est ce parcours que ces clichés nous invitent à reconstituer. 


A la galerie Jacques Cerami, Vincen Beeckman nous présente deux périodes de travail entremêlées. D'un côté, les autoportraits et portraits du quotidien, et de l'autre "Di Retorno da Milano", avec comme articulation le fameux portrait de la vendeuse de bananes, qui rend compte à merveille de l'univers de l'artiste. Les portraits du quotidien sont de petits bijoux pris sur le vif. Leur pouvoir de fascination est sans doute autant lié à l'incongruité de la situation photographiée qu'au hors-champ dangereusement énigmatique... Quand au Retorno da Milano, ce sont quelques pièces que Vincen Beeckman nous présente. Faire les liens entre les hommes au sang fier, les paysages dévastés, et les objets d'un quotidien qui n'en finit plus de convulser, demande de s'arrêter un peu pour retisser les fils de sa course photographique. Nous sommes ici bien loin de "l'esthétique minute" des images prostituées qui en vendent au premier regard. Pas de voyeurisme dans les images de Vincen Beeckman. Au contraire, à travers le regard que l'on porte sur elles, elles nous parlent de nous; elles questionnent notre propre regard sur le monde et notre rapport à celui-ci. Parfois déroutantes, elles nous poussent à l'arrêt, quand interdits, il nous faut demander le chemin.

Quand on va à Charleroi, il faut avoir envie de rencontres...

© Fred Rolland 2013

photo,expo,vincen,beeckman,galerie,cerami

www.vincenbeeckman.be

Galerie Jacques Cerami

Exposition du 25-05 au 29-06-2013

Galerie Jacques Cerami

Route de Philippeville 346 - 6010 Charleroi - Belgique

23/12/2012

Gelukkig Island,

Vue nocturne 3,

art,installation,joyeux,gelukkig,fred,rolland,culture,zsenne,lab,gallery,gallerie,island

20/12/2012

Gelukkig Joyeux - Joyeux Gelukkig

gelukig,joyeux,frédéric,rolland,expo,environnement,installation,bruxelles,zsenne,art,lab,exposition,exhibition

 

Joyeux Gelukkig ! Gelukkig Joyeux !


Que reste t-il quand la fête est finie ? Que reste t-il quand les montagnes de cadeaux ont été déballées ? Au delà de l'enveloppe, que reste t-il de ces moments tant attendus ?

Partant de cette attente intangible, de ces instants qui glissent entre les doigts, Frédéric ROLLAND recrée un continent insolite, une évocation fragile ; au bord du vide il questionne le coeur de la fête, le lieu de la joie.

Dans une proposition épurée, il nous emmène dans un univers poétique qui nous invite à nous arrêter aux portes d'un monde indicible, à la frontière d'un pays de mémoire. Gelukkig Joyeux ! Joyeux Gelukkig !

Avec la voix de Louise Bescond - Arrangements sonores de Claude Lemelin.

--

Diplomé de l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels “La Cambre”, Fred ROLLAND promène son regard sur le monde. Après “Memor”, vidéos muettes d'une enfance perdue (La Centrale Électrique - 2007), “Portfolio” et ses histoires photographiques (Recyclart - 2008), “Emergency Solidarity”, mises en scènes stéréotypées de rencontres virtuelles (MARC 2009), "Une intervention particulière," environnement revisitant des espaces intimes (Recyclart 2010), et "Collection temporaire", mise en abyme de la galerie et du processus d'exposition (b-Gallery 2011), c'est du thème des fêtes de Noël qu'il s'empare.

--

VERNISSAGE/OPENING : jeudi/donderdag 20/12/2012 18.00 > 21.00

EXPOSITION/TENTOONSTELLING : 20/12/2012 > 06/01/2013 à la tombée de la nuit (17.00>19.00) et sur RDV / bij het vallen van de avond en op afspraak

FINISSAGE : samedi/zaterdag 05/01/2013 - 17.00 > 20.30

Lecture à trois voix à 18 heures le 05-01-2013

--

ZSenne art lab

2 rue Anneessens/straat, 1000 Brussel/Bruxelles


(Nl)
Wat blijft er over als het feesten gedaan is? Wat blijft er over nadat die hopen cadeaus uitgepakt zijn? Wat blijft er van die lang verwachte momenten na de verpakking?

Vertrekkend vanuit die ongrijpbare verwachtingen, van die momenten die als zand tussen de vingers wegglijden, schept Frédéric Rolland een vreemde wereld, een fragiele evocatie.
Aan de rand van de leegte ondervraagt hij het hart van de feesten, die plek van vreugde.

Met dit radicale voorstel neemt hij ons mee in een poëtisch universum dat ons vraagt te stoppen voor de poorten van de onzegbare dingen, op de grens van de land van herinneringen. Gelukkig Joyeux ! Joyeux Gelukkig!

Met de stem van Louise Bescond - Arrangements sonores : Claude Lemelin.

--

13/11/2012

2062

art,culture,photo,pavillon,auto,poubelle,ville,urbain

03/08/2012

Bal à T. Beach

Bal à T. Beach from Untitledness on Vimeo.

série "Une minute de silence"

10/06/2012

Palma min de silence/io

Palma silence from Untitledness on Vimeo.

18/02/2012

Vacances à Bruxelles

art,culture,tropiques,lunette,soleil,vacances,congé,bruxelles

07/02/2012

:- /

art,

Peinture : Luc Dondeyne d'autres images ici

Photo & texte à deux voix : FredRolland

- "Monsieur, vous avez fait tomber quelque chose,
- Merci jeune homme, vous pouvez la garder...
- Oh, répondit le jeune homme dans un léger rougissement des joues,
- Humm, jolie couleur, dit l'homme, énigmatique, se rapprochant subrepticement...
Profondément troublé, le jeune homme rattrapa le verre qui allait lui échapper des mains mais renversa quelques gouttes de vin rouge sur le t-shirt blanc de l'inconnu, à la hauteur du téton.  Un vent léger souleva les voilages des fenêtres immenses, on entendit au loin le chant d'amour de Lakme...
- Essayez-vous de me séduire ? dit l'un des deux.
Le trouble donnait à l'atmosphère l'impression d'une moiteur palpable ; une onde de notes passa encore dans un frémissement de l'air. Le temps sembla s'étirer de toute la langueur de leurs regards, rendant insondable la limite entre leurs pensées. L'homme s'inclina imperceptiblement en avant, et du bout de l'index de la main qui tenait son verre, vint effleurer l'étoffe qui couvrait le torse du jeune l'homme. "A ce moment-là, ma femme a bougé et... je me suis réveillé" s'entendit-il dire en hurlant d'une voix emplie de terreur suppliante. Il s'était redressé, le corps en avant, dans un accès d'agitation fébrile. Son regard affolé semblait désormais perdu, accroché à d'invisibles images. La sueur dégoulinait le long de son visage, baignant peu à peu son corps d'une sensualité tragique. L'espace d'un instant, son esprit s'était envolé au loin. Il essuya une goutte de sueur qui perlait au dessus d'un sourcil, regarda je jeune homme un bref instant, et, sans rien dire, fit un pas en avant vers le buffet dans l'idée de se resservir du vin. Tentant de reprendre intérieurement une contenance qui, de dehors, ne semblait pas entamée, il remplit partiellement son verre, le porta brièvement à ses lèvres, sourit légèrement et dit :
- Il me semble que ce serait tricher que d'aller plus avant ; je suis marié.
Son ton, doux et empreint d'un calme posé, semblait vouloir ménager la réception que son partenaire en ferait. Le jeune homme recula légèrement, figeant sa surprise derrière un sourire. L'homme semblait n'avoir pas trouvé d'autre argument pour contrer leur désir, que de battre en retraite derrière l'institution censée le contenir. Finalement, il lui exprimait ainsi l'évidence : n'eût-il pas été marié, qu'il aurait succombé avec moins de détours à cette délicieuse entreprise de séduction réciproque.
- Monsieur, vous tentez de me séduire, n'est ce pas ? ajouta le jeune homme.
- Oui, répondit l'homme marié, de plus je suis une grosse salope qui racole les mecs sur Internet.  Mais que pensez-vous du temps, pensez-vous que le froid va continuer ?
Le bref silence qui suivit était à peine masqué par le léger brouhaha qui venait de salles adjacentes où les convives faisaient battre la fête de son plein. La tension sexuelle était palpable. On aurait pu entendre Barbara Cartland se retourner dans sa tombe. Enfin, il se dévoilait sous un jour nouveau. Le jeune homme fut traversé d'un frisson. Entrevoyant une perspective non moins excitante au jeu qui les occupait, il marqua une pause ; son regard, perdit en pétillement ce qu'il gagna en intensité. Il ébaucha de coin un petit sourire : il faisait vraiment trop froid pour s'isoler contre un mur de l'escalier commun ; l'impasse du moment n'en était que plus électrisante.
- On annonce que le gel va durer, dit-il les lèvres un peu sèches, et après un instant d'hésitation, il ajouta amusé : mais, qu'entendez vous au juste par grosse salope ?
- Taisez-vous, grand fou, et embrassez-moi..."

In "Le Bal des Hystériques", FredRolland 2012

05/11/2011

vendredi 05 novembre 2011

Un banc au soleil, tous les autres bancs sont libres. Une lectrice emmitouflée. Il s'assoit là, à l'autre bout du banc. Il prend son petit carnet et il écrit. Elle est concentrée, elle, sur son livre; il se détend, allonge un peu les jambes; elle reste concentrée. Il regarde autour de lui, terrain vague un peu aménagé. Il va partir; il va se lever. Elle se lève. Elle change de banc. Elle allume une cigarette.

vendredi 05 novembre 2011

19/09/2011

FINISSAGE DÉVOILEMENT

COLLECTION TEMPORAIRE

L'exposition se poursuit dans sa configuration actuelle jusqu'au vendredi 23-09-2011 à 18 heures

collection,temporaire,b-gallery,frédéric,rolland,art,culture,brucity,bruxelles


FINISSAGE - DÉVOILEMENT
en présence de certains artistes

Vendredi 23 septembre 2011
18.00 > 20.30

exposition dévoilée
jusqu'au samedi 24-09-2011
à 18 heures

b-GALLERY
Rue Saint-Jean 17-19
1000 Bruxelles


Extrait du livre d’or :

Comment résister à l'envie de (désirer) dévoiler ce qui s'expose et se dérobe à la fois ?

Se contenter de ce qui est et de ce qui s'offre, du choix que l'on fait. Que JE fais. Un choix flou, rapide, presque instinctif et qui pourtant se fait décisif. La rencontre avec l'oeuvre s'approche et se produit. Comme un rendez-vous, comme une évidence, comme justement une invitation à faire avec ce qui est et "rien" d'autre. Aujourd'hui pour le moins !  (S. Bourguignon)


PHOTOS  http://www.collection-temporaire.net/

En présence de (non exhaustif) :

  • Ann Van Gompel
  • Chloé Houyoux Pilar
  • Frédéric Penelle
  • Hélènne Gulizzi
  • Isabelle Francis
  • Maria-Fernanda Guzman
  • Patriciat Barakat
  • Sylvie Pichrist

Chaque artistes présentera son travail.

11/07/2011

Collection Temporaire

Collection Temporaire

Tijdelijke Verzameling

Temporary Collection

IMG_5028v1.jpg

 

Frédéric ROLLAND promène son regard sur le monde et s'interroge sur le sens de ce qu'il regarde. Aujourd’hui c’est la b-GALLERY qu’il observe, et le processus d’exposition qu’il interroge.

En collaboration avec les artistes lauréats des années précédentes, qui jouent le jeu d’une collaboration, il confronte des pratiques artistiques éclectiques aux choix des spectateurs et à leurs regards :

  • Comment présenter des oeuvres variées ?
  • Collection ou Exposition ?
  • Quelle médiation pour quel choix ?

Avec «Collection Temporaire», entre installation d'artiste et proposition de curateur, Frédéric ROLLAND vous propose de découvrir le résultat de ses recherches et de faire l'expérience de la b-GALLERY.

le site : http://www.untitledness.com/frederic-rolland/AGENDA.html

du 01 au 24-09-2011

_ _ _


Frédéric ROLLAND bekijkt de wereld en vraagt naar de betekenis van wat hij bekijkt. Vandaag observeert hij de B-Gallery en wordt het tentoonstellingsproces in vraag gesteld.

In samenwerking met de laureaten uit het verleden, die het spel van samenwer- king meespelen, confronteert hij eclectische artistieke praktijken met de keuzes van het publiek en hun eigen kijk:

Hoe een verscheidenheid van werken voorstellen?
Verzameling of Tentoonstelling?
Welke bemiddeling voor welke keuze?

Met Tijdelijke Verzameling tussen installatie van de kunstenaar en het voorstel van de curator, wil Frédéric ROLLAND u de resultaten van zijn onde- rzoek voorstellen en u de ervaring van de B-Gallery laten meemaken.

http://www.untitledness.com/frederic-rolland/AGENDA_nl.html

01>24-09-2011

_ _ _


Frédéric ROLLAND casts his eyes on the the world around him and questions the meaning of what he’s looking at. Today it’s the B-Gallery he observes, and questions the process of exhibition.

In collaboration with the winning artists of the past, who play the game of coo- peration, he confronts eclectic artistic practices with the publics’ choices and views:

How to present a variety of works?
Collection or Exhibition?
What mediation to choose?

With Temporary Collection, between the artists’ installation and the curato- rial proposal, Frédéric ROLLAND introduces you to the results of his research and wants you to undergo the B-Gallery experience.

http://www.untitledness.com/frederic-rolland/AGENDA_en.html

01>24-09-2011

21/05/2011

Une minute de silence #3

Une minute de silence, en ouverture du TV Marol Show #3, le 21-05-2011.

Une minute de silence #3 from Untitledness on Vimeo.

04/05/2011

Une minute de silence #2

Une minute de silence, en ouverture du TV Marol Show #2, le 23-04-2011.

 

Une minute de silence #2 from Untitledness on Vimeo.

19/04/2011

1 min 43 de silence

Une minute de silence... présentée dans le cadre du TV Marol Show #1 (cf. note précédente)

Une minute 43 de silence. from Untitledness on Vimeo.

22/02/2011

Bob et hercule au vieux marché

11/01/2011

Jacky New Year ! 2011 ! !

JackyNewYear-Fred.jpg

18/12/2010

Noël

P1050351.jpg

05/12/2010

Bientôt Noël

P1050193.jpg

08/11/2010

"Une intervention particulière, "

"Een ingrijpend bezoek, "

Une vidéo et les photos de l'exposition sont en ligne sur le site

www.untitledness.com

P1040455.jpg

 

07/10/2010

Une intervention particulière,

Finissage vendredi 8 octobre à 20 heures.

RECYCLART

05/10/2010

Une intervention particulière,

Du 02 au 08 octobre 2010, de 11 à 17 heures.

Je suis sur place ce mardi 05 octobre.

8'20


Une installation de Frédéric ROLLAND
Mise en son originale : Claude LEMELIN
Conception graphique et reliure : Yohann ROBIN
Textes et photographies : Frédéric ROLLAND


Depuis janvier de cette année, Frédéric ROLLAND a investi incognito les appartements d'habitants du quartier, avec RECYCLART pour complice. Dans chacun d'entre eux, il a réalisé une intervention artistique. “Une intervention particulière, ” présentée à RECYCLART, est une installation qui synthétise ce travail et lève un peu le voile sur les oeuvres laissées dans l'intime des lieux de vie.


Diplomé de l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels “La Cambre” en 2007, après un troisième cycle universitaire à l'ULB, Frédéric ROLLAND promène son regard aigü sur le monde. Après “Memor”, vidéos muettes d'une enfance perdue (La Centrale Électrique - 2007), “Portfolio” et ses histoires photographiques (Recyclart - 2008), et “Emergency Solidarity”, mises en scènes stéréotypées de rencontres virtuelles, c'est une nouvelle fois dans l'absence et le vide qu'il plonge. De cet indicible corps à corps, il remonte des images et raconte des histoires.
www.untitledness.com


Diplômé de l’École Nationale de Théâtre du Canada en 1986, Claude LEMELIN a collaboré à plus d’une centaine de productions, comme assistant metteur en scène ou encore comme concepteur sonore. OEuvrant autant dans le milieu de la danse que dans celui du théâtre, il réalise depuis 1992 des trames sonores pour les chorégraphies de Jean Grand-Maître et de Sabrina Matthews, présentées en Amérique du Nord et en Europe, notamment à Milan, Paris, Oslo et Stüttgart. Après une période de complicité musicale avec Frédéric ROLLAND, “Une intervention particulière, ” est leur première collaboration.
Contact : lemelin64@videotron.ca


Diplômé de typographie à l'ENSAV “La Cambre” en 2007, Yohann Robin interroge le livre et les autres médias de diffusions dans des objets-jeux, des actions-anonymes et à travers des livres pastiches. Dans sa série de vrais/faux livres il interroge ce qu'est un auteur, un format et la diffusion (Pastiches, 2007). Dans ses travaux de dessin et de cartographie, le motif et la répétition deviennent les éléments d'un paysage (Cailloux, 2009). Il logo_recyclart_2008.pngest également graphiste web et réalise des animations typographiques. www.joyeuxjoyeux.org


Nous tenons à remercier Transcultures, Centre interdisciplinaire des cultures électroniques et sonores - www.transcultures.be , Gaia Carabillo et Guillaume Barronet pour le prêt gracieux de matériel.

RECYCLART : "Une Intervention particulière, " cliquez ici

Een ingrijpend bezoek,

02>08-10-2010 - 11u>17u

8’ 20


Een installatie van Frédéric ROLLAND
Origineel geluid : Claude LEMELIN
Grafisch concept : Yohann ROBIN
Tekst / foto’s : Frédéric ROLLAND


Sinds januari van dit jaar bezocht Frédéric Rolland incognito de appartementen van enkele wijkbewoners, met Recyclart als bondgenoot. In elk van deze appartementen deed hij een artistieke ingreep. “Een ingrijpend bezoek, ” voorgesteld bij Recyclart, is een installatie die een synthese brengt van dit werk en licht al een tipje van de sluier.


Na het behalen van zijn diploma aan l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels “La Cambre” in 2007 en na een derde universitaire cyclus aan het ULB volgt Frédéric Rolland de wereld met arendsogen. Na “Memor”, stomme videobeelden van een verloren kindertijd (De Elektriciteitscentrale – 2007) en “Portfolio” een fotografische geschiedenis (Recyclart – 2008), volgt “Emergency Solidarity”, een stereotiepe enscenering van virtuele ontmoetingen, waar hij zich opnieuw in de afwezigheid en de leegte stort. Deze innerlijke tweestrijd zet hij om in beelden en verhalen.
www.untitledness.com


Claude LEMELIN, gediplomeerd aan l’École Nationale de Théâtre du Canada in 1986, werkte aan een honderdtal producties, als regie-assistent of als sound designer.
Zowel actief in de danswereld als in het theater, realiseert hij sinds 1992 geluidsbanden voor het choreografisch werk van Jean Grand-Maître en Sabrina Matthews, met optredens in Noord-Amerika en Europa, oa in Milaan, Oslo en Stüttgart. Na een intense muzikale periode met Frédéric Rolland, is “Een ingrijpend bezoek, ” hun eerste samenwerking.
Contact : lemelin64@videotron.ca

Met een diploma in typografie aan het ENSAV “La Cambre”2007, bevraagd Yohann Robin het medium boek en tijdschrift via spelobjecten en anonieme acties. In de serie “echte / namaak” boeken, bevraagd hij de rol van de auteur, het formaat en de uitgeverij. (Pastiches, 2007). In zijn teken – en cartografiewerk bouwt hij volledige landschappen op door dezelfde motieven te herhalen (Cailloux, 2009). Verder is hij webgraficus en maakt hij typografische animaties. www.joyeuxjoyeux.org

logo_recyclart_2008.pngHierbij een woord van dank voor Transcultures, Centre interdisciplinaire des cultures électroniques et sonores – www.transcultures.be, Gaia Carabillo en Guillaume Barronet voor het liefdevol uitlenen van het materiaal.

RECYCLART "Een ingrijpend bezoek, " webpage

02/10/2010

Fil

"C'est un long fil qui court. Il court, enfin, il tourne à gauche, puis à droite, il remonte un peu en se courbant sur lui même, prend son temps, fait un court mouvement spiralé puis revient et tourne brièvement en un cercle irrégulier, repart sur la gauche, fait un petit détour sur la droite avant de se lancer en boucle, accélère en ondulant, puis se recroqueville un peu, fait un tour sur lui-même, à droite, à gauche, se perd aussi et repart plus loin. Il serpente. Il continue de serpenter."

"Het is een lange draad die zijn weg zoekt. Hij loopt en draait links af, daarna rechts, hij klimt weer omhoog en draait zich om zich heen, neemt zijn tijd, maakt een korte spiraalbeweging en kromt zich vervolgens tot een onregelmatige cirkel, wijkt opnieuw uit naar links, maakt een kleine omweg naar rechts, en maakt een krul, versnelt zijn golfbeweging, krult weer om en maakt een bocht rond zichzelf, naar rechts, naar links, verliest zich dan en loopt al kronkelend verder."

28/09/2010

Tableau

"J'aimais bien qu'il me racontât encore ces histoires que je connaissais déjà. J'ajoutais parfois un détail manquant sur lequel il rebondissait. Parfois, il ne se souvenait plus. Tout s'effaçait peu à peu."

"En ik luisterde graag naar die verhalen die ik al kende. Af en toe vulde ik die aan met een ontbrekend detail waarop hij dan voortbouwde. Soms wist hij het niet meer. Beetje bij beetje raakte alles vergeten."

24/09/2010

Elle

"Elle. Elle n'a pas voulu venir. Elle, Elle n'a pas voulu rentrer. Elle. Elle n'a pas voulu le voir. Là, dans l'air clair et silencieux, il s'assoit en face d'Elle, et il L'attend."

"Zij, Zij wou niet komen. Zij wou niet binnen. Zij. Zij wou hem niet zien. Daar in het heldere licht en in de stilte, hij neemt plaats tegenover Haar, en hij wacht op Haar."

23/09/2010

Kangoeroe

"Un kangourou passe. Il traverse le carrefour, placide, sans prendre garde à la potentielle circulation. Un plongeur passe, glisse entre deux eaux. Il porte son masque mais a oublié tout autre accessoire. De sa bouche s'échappent à intervalles réguliers de grosses bulles d'air. Il est nu. Les bulles tourbillonnent par grappes, tourbillonnent encore ; il respire dans un seul sens. Son masque est rouge et vert. La jambe d'un femme dépasse du sable"

"Een kangoeroe komt langs. Hij loopt dwars over het kruispunt, onverstoorbaar, zonder rekening te houden met het eventuele verkeer. Een duiker komt langs, glijdt tussen twee golven. Hij draagt een duikbril, maar is alle andere benodigdheden vergeten. Grote luchtbellen ontsnappen regelmatig uit zijn mond. Hij is naakt. De luchtbellen blijven in trosjes dwarrelen en dwarrelen ; hij ademt maar in één richting. Zijn duikbril is rood en groen. Een vrouwenbeen steekt uit het zand"

18/07/2010

MUSÉES

BEAUBOURG METZ.jpg

Beaubourg Metz : le mariage d'une gare TGV et d'une chaise cannée.

Expo "Chefs d'Oeuvres" : une exposition vraiment exceptionnelle ! !

(jusqu'au 25-10-2010)

 

MUDAM.jpg

MUDAM - Luxembourg :

Des petits bouts de pyramide du Louvre partout,

une belle coquille vide.

 

CASINO LUXEMBOURG.jpg

CASINO Luxembourg - Forum d'Art Contemporain

"Ceci n'est pas un Casino"

Une expo cohérente, d'Art Contemporain, dans un lieu improbable.

(en photo : Marc Bijl, "Afterhours" - 2005)

 

 

05/06/2010

Ik voel vreugde bÿ de gedachte dat mÿn dood onbelangrÿk is.



Lotte van den Berg / OMSK

Performance

KUNSTENFESTIVALDESARTS

Brussels .05.010

KVS



P1020585.jpg
cliquez sur les images pour agrandir
P1020586.jpg
P1020587.jpg



25/04/2010

Art Brussels 2010

De nouveau à Art Brussels cette année. Et toujours le même coup de coeur...

Fabien Merelle

À voir.

Absolument.

www.fabienmerelle.com
www.soskine.com
www.jeanrochdard.com